Comment faire un nouveau bail ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

En raison de la crise du coronavirus, de nombreux secteurs sont contraints de se réorganiser. Et le secteur immobilier ne le manque pas. La législation a évolué en permettant la signature à distance des actes notariés. Mais qu’en est-il de l’immobilier locatif ?

Est-il admissible à signer un nouveau bail pendant le confinement ?

Oui, sous certaines conditions, il est possible de signer un nouveau bail pendant le confinement. Ceci est particulièrement possible si le déménagement ne peut pas être reporté (par exemple, si le locataire est à la fin du bail pour son ancien appartement et doit libérer les locaux). Dans ce cas, le déménagement dans un nouvel appartement sera rendu possible. À cette fin, le nouveau propriétaire pourra signer un nouveau bail.

A lire également : Quel est le plafond de ressources pour toucher la pension de réversion ?

Pourquoi donnez-vous la priorité au crédit-bail numérique ?

En s’inscrivant au crédit-bail numérique et ne pas opter pour le crédit-bail papier, cela aide à limiter la propagation du virus. En effet, le crédit-bail numérique permet à chaque partie de se déplacer sans bouger et donc de se conformer aux mesures de confinement. De cette façon, on évite une rencontre entre le propriétaire, le locataire et, dans certains cas, la sécurité commune.

Comment se passe la signature d’un bail numérique ?

Pour signer un bail numérique, grâce à la signature électronique, tout peut être fait à distance. Si vous choisissez le crédit-bail numérique, vous pouvez également le signer électroniquement. Ainsi, chaque partie reçoit une copie du bail par e-mail et peut le signer avec un code SMS. Une fois que chaque partie aura signé le bail, une copie du contrat signé sera obtenue. Une copie est conservée par le prestataire de services agréé pour les signatures électroniques. Ces une copie inviolable sert de preuve en cas de différend. Dans notre cas, le fournisseur certifié que nous utilisons est Universign, l’un des principaux acteurs dans ce domaine.

A découvrir également : La défiscalisation immobilière

Pour cette raison, vérifiez attentivement votre contrat de location avant de l’envoyer aux différentes parties, car il ne sera pas légalement possible d’apporter des modifications au document après la signature. La seule solution est de rédiger un nouveau bail et de le resigner par voie électronique.

Pensez à une assurance locative impayée

Le revenu généré par votre loyer est souvent essentiel pour vous, que vous remboursiez les fonds qui vous ont permis d’acheter le bien ou de compléter votre revenu.

Pour cette raison, il est fortement recommandé d’assurer la collecte de vos locations. Il existe plusieurs solutions pour cela. En général, ils ne sont pas cumulatifs avec obligations communes, mais ont l’avantage qu’elles sont beaucoup plus sûres, car elles procurent une certaine solvabilité.

Parmi les appareils les plus célèbres sont les visales et l’assurance locative non payée offerte par les assureurs, le GLI.

Visale a l’avantage que le bailleur ne coûte rien, mais les locataires admissibles doivent se trouver dans une situation qui répond aux critères de la garantie.

Dans le cas de l’assurance GLI, le coût varie entre 2 et 4 % du montant du loyer facturé. Ici aussi, le locataire doit répondre à certains critères. Toutefois, les conditions d’admissibilité sont beaucoup plus larges que celles des visals, et les garanties offertes sont généralement beaucoup plus protectrices pour le bailleur.

Partager.