En Loire-Atlantique, où en est le marché immobilier ?

Avant de se lancer dans tout projet d’investissement, il est important d’en étudier les principaux constituants. Cela vous évite de gaspiller assez de ressources et de prendre les dispositions nécessaires pour optimiser les bénéfices. Bien qu’il soit l’un des plus rentables, le secteur de l’immobilier n’écharpe pas à cette règle d’or. Il existe en effet certaines régions dans lesquelles le marché est déjà saturé. D’autres en revanche se retrouvent dans un manque qu’il faut absolument combler. Qu’en est-il du marché immobilier en Loire-Atlantique ? Voici quelques informations que nous proposons à travers cet article.

Le phénomène de métropolisation

Selon les acteurs de l’immobilier intervenant dans le 44, les activités connaissent un rythme assez stable, avec toutefois des disparités au niveau des régions. En effet, si la commune de Nantes et les villes côtières du département jouissent d’un grand intérêt de la part des potentiels acquéreurs, ce n’est pas le cas des villes situées dans le nord du département. En ce qui concerne les villes au sud de Loire-Atlantique, il faut noter un certain dynamisme au niveau du marché immobilier.

Un investisseur peut donc rencontrer diverses fortunes s’il ne sait pas choisir sa zone d’implantation. S’en remettre à l’expertise de l’agence de la Ria peut dans un tel cas se révéler utile. Cette dernière vous permet en effet de choisir les meilleures offres de ventes ou d’achat de biens immobiliers neufs ou anciens dans la Loire-Atlantique.

Une ville métropole

Les facteurs influençant le coût de l’immobilier dans la Loire-Atlantique

En raison des disparités précédemment évoquées, les charges locatives ou d’achat de l’immobilier ne sont pas fixes dans le département. Ainsi, dans les zones à fortes tensions locatives (notamment celles touristiques), les frais sont plus élevés par opposition aux zones les moins sollicitées. De plus, les habitants choisissent leurs logements en fonction du temps qu’ils doivent prendre pour se rendre d’un endroit x à un autre.

L’écart des prix des anciennes maisons par secteur

Selon les services notariaux intervenant dans le département, les zones rurales et semi-rurales sont moins attractives. Aussi, les bâtiments anciens sont-ils repartis suivant des couronnes. Pour ceux appartenant à la première couronne, on constate un écart des prix en comparaison au neuf de près de 100 000 euros. Mais, plus on évolue en nombre de couronnes, et mieux les chiffres se portent. Il est donc préférable pour un investisseur de viser le meilleur niveau afin d’obtenir un retour sur investissement conséquent.

Le profil des acquéreurs de maisons dans la Loire-Atlantique

La population du département de la Loire-Atlantique comprend plusieurs catégories de personnes. Mais, généralement, les propriétaires des maisons mises en location et/ou vente sont des quadragénaires intervenant dans différentes entreprises. On y trouve également des étudiants qui optent le plus souvent pour les locations saisonnières. À tout ce monde s’ajoutent également les touristes, d’où la nécessité de diversifier l’offre immobilière dans le département.

Dans la Loire-Atlantique, il y a certes des disparités, mais nous pensons qu’avec une bonne communication, les choses pourraient changer au profit des zones désavantagées. Toutefois, en attendant que toutes les conditions soient réunies, faites votre choix en toute connaissance de cause.

Articles Similaires

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!