Ou investir en immobilier dans la ville rose ?

Une des plus grandes villes de France, Toulouse garde sa place d’honneur pour de nombreux investisseurs. Une croissance plus importante de l’économie a fait que la ville a eu plus de notoriété. Ajoutant de la valeur à cette notoriété, il y a aussi son appellation qu’est la ville rose.

Cette appellation vient de la structure de la ville qui est constituée principalement de briques de terre cuite. Capitale historique de Languedoc, Toulouse demeure une ville active aussi. L’investissement dans l’immobilier est alors un point à aborder en sachant dans quelle zone investir.

Miser dans le centre de la ville

Le centre à proprement dit de la ville est Le Capitole. C’est une place libre qui laisse la vue sur une des plus belles architectures de la ville. L’avantage avec Le Capitole c’est qu’il est très fréquenté. Les Toulousains aiment y faire des promenades même tard la nuit.

Avec une organisation dynamique à la longueur de la journée. Commune très peuplée de France, le centre-ville demeure un des endroits les plus prisés de la ville. Le centre est composé de plusieurs marchés et de restaurants. Le prix de l’immobilier est de 3 800 euros le mètre carré.

Les investissements tournent autour de l’immobilier dans l’ancien et celui qui est à rénover aussi. Ce prix est le plus onéreux du marché étant donné qu’une grande partie des quartiers demeure une place stratégique pour de nombreux investisseurs. Le centre demeure un bon point en soi pour un investissement tout en misant sur une gestion de patrimoine sur Toulouse.

Les quartiers donnant un accès facile aux universités

Avec une économie en constante croissance, Toulouse demeure une ville de la création d’emplois. Les jeunes se précipitent vers l’agglomération. Entre temps, les universités sont en bon nombre dans l’agglomération. Le Pont des Demoiselles et Rangueil demeure des quartiers prisés. Ils se situent près des universités et offrent un accès plus facile. Les charges en liaison avec les déplacements sont alors allégées.

L’avantage avec ces quartiers c’est les offres qui sont alléchantes. Les locataires qui constituent ces quartiers sont pour la plupart des étudiants. Il faut donc afficher des prix accessibles. Il faut débourser environ 2 500 euros le mètre carré dans ces quartiers. Les studios et les appartements sont en bon nombre et les constructions tournent autour du neuf. Les résidences de haut standing d’y trouveront certainement pas leur place ainsi que les structures anciennes.

Aux alentours du centre

Les points d’investissement dans toute la ville sont nombreux. Pour des logements sur le long terme, il faut surtout se focaliser sur Le Côte Pavé. Guilhemery au bord du Parc de la grande plaine et du Jardin du Grand Rond. Il constitue un quartier bourgeois et on y trouve principalement des grandes maisons. On les appelle aussi des maisons de ville. Dans ces types de quartier, il faut débourser 3 000 euros en moyenne le mètre carré. Les maisons familiales sont les plus en vogue.

Autre quartier qui fait des vagues c’est aussi le Saint Cyprien. Il est situé au bord de la Garonne car il est devenu très hétéroclite. Ceci étant grâce à la présence du métro. Le quartier constitue aussi un centre d’échanges important. Avec la présence du métro, l’économie y est très en hausse.

Les abattoirs, la galerie et le musée d’Art moderne sont des points attractifs aussi dans les environs. Toujours avec le même prix moyen, il y a aussi Saint Michel qui est idéalement aussi situé aux abords du centre. Il propose des appartements accessibles pour tout le monde. Le quartier est une seconde jeunesse ce qui accentue le dynamisme local.

Articles Similaires

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!