Comment calculer le rendement d’une SCPI ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le rendement d’une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) est un indicateur qui mesure la rentabilité de l’investissement. Mais le rendement d’une SCPI est en fonction de plusieurs facteurs, tels que le type de bien immobilier investi, la localisation, le taux de vacances, la qualité de la gestion, etc. Ainsi, il est recommandé de se renseigner sur ces différents éléments avant de décider d’investir dans une SCPI. Comment calculer le rendement d’une SCPI ?

La détermination du rendement d’une SCPI

Le profit d’un SCPI se détermine en divisant le montant des revenus perçus par l’investisseur par le montant de l’investissement initial. Pour commencer, vous devez déterminer le montant de l’investissement initial. Il s’agit du montant total que vous avez investi dans la SCPI. Pour finir, vous devez déterminer les revenus perçus. Il s’agit ici des loyers perçus par la SCPI, ainsi que tous les autres revenus liés à l’investissement (revenus de cession, intérêts, etc.). La division des revenus perçus par le montant de l’investissement initial vous donne le rendement de votre SCPI en pourcentage.

A lire aussi : Comment gérer son patrimoine ?

Prenez l’exemple de 100 000 euros que vous aurez placés dans une SCPI et de 10 000 euros de loyers et de revenus liés à l’investissement au cours de l’année que vous aurez perçus. Votre rendement sera de :

10 000/100 000 = 10 %.

A lire en complément : Comment choisir son agent immobilier au Touquet ?

Il est important de noter que le rendement d’une SCPI peut varier d’une année à l’autre en fonction de différents facteurs, tels que l’état du marché immobilier, la qualité des biens immobiliers possédés par la SCPI, etc. Par conséquent, il est important de se renseigner sur la performance passée de la SCPI avant de décider de l’investir. Le rendement d’une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) dépend de plusieurs facteurs, tels que la qualité et la localisation des biens immobiliers dans lesquels la SCPI investit, les frais de gestion et de transaction, ainsi que les revenus locatifs générés par ces biens.

Autres formules pour déterminer la productivité d’une SCPI

Pour calculer le rendement d’une SCPI, vous pouvez également utiliser la formule suivante :

Rendement = (Revenus locatifs – frais de gestion et de transaction)/montant de l’investissement

Pour user de cette formule, vous devez déterminer les revenus locatifs générés par la SCPI. Ces revenus peuvent être composés de loyers perçus ainsi que de toute autre source de revenus liée aux biens immobiliers (par exemple, des revenus de location de parking ou de publicité). Par la suite, vous devez calculer les frais de gestion et de transaction associés à la SCPI. Ces frais peuvent inclure des frais de gestion, des frais de transaction lors de l’achat ou de la vente de biens immobiliers, ainsi que tous autres frais liés à la gestion de la SCPI.

Pour finir, vous devez déterminer le montant de votre investissement dans la SCPI. Cela comprend toutes les sommes que vous avez versées pour acquérir des parts de la SCPI.

Une fois que vous avez ces trois éléments, vous pouvez utiliser la formule ci-dessus pour calculer le rendement de votre SCPI.

Notez que le rendement d’une SCPI peut varier au fil du temps en fonction des différents facteurs mentionnés ci-dessus. Il est donc important de surveiller régulièrement le rendement de votre SCPI pour évaluer sa performance.

Il est important de noter que le rendement d’une SCPI peut varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que la qualité des biens immobiliers détenus par la SCPI, la demande locative dans les régions où se trouvent ces biens, et les frais de gestion et d’entretien des biens. Il est donc recommandé de bien étudier ces éléments avant de décider d’investir dans une SCPI.

En somme, vous disposez de deux différentes formules pour déterminer la productivité d’une SCPI. La première formule consiste à diviser le montant des revenus perçus par l’investisseur par le montant de l’investissement initial. La seconde formule consiste à soustraire les revenus locatifs des frais de gestion et de transaction pour ensuite diviser le tout par la somme de l’investissement.

Partager.