Comment faire expertiser une toiture ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Si vous n’êtes pas un constructeur ou un spécialiste de la toiture, l’acquisition de biens immobiliers peut rapidement entraîner des maux de tête. Nous nous posons beaucoup de questions pour contrecarrer les pièges possibles, et nous analysons la propriété au niveau des coutures avant de prendre une décision.

Si l’exemple doit être cité, c’est en fait l’état du toit. Comment savoir s’il a été correctement entretenu ? Des réparations ont-elles été effectuées Quels points doivent être vérifiés pour vérifier son état ? Laissez-nous vous aider à ne pas vous tromper avant de signer…

A lire également : Utilisez des gabions pour parfaire votre décoration

Une canopée est vivante…

Toit antique La première chose à considérer avant de vérifier un toit est qu’il n’est pas immobile. Bien qu’elle prenne environ 30 ans, elle est soumise à diverses exigences, comme des vents forts, de la chaleur, des pluies abondantes ou des animaux qui tentent de s’y glisser.

A lire également : Combien coûte une construction modulaire ?

Ainsi, les carreaux ou l’ardoise qui le couvrent se déplacent tout au long de la durée de vie du toit, ce qui peut affecter l’étanchéité ou l’isolation de votre maison.

En outre, il est important de vérifier si des éléments ont été ajoutés après la construction : une cheminée, un velux ou une antenne parabolique sont des œuvres qui sont directement liées au toit d’une maison.

Aujourd’hui, le diagnostic thermique est obligatoire pour la vente de biens immobiliers. Si cela semble mauvais, c’est un premier élément clé qui doit vous encourager à mieux contrôler le toit de la maison en question.

Contrôle visuel extérieur

Contrôle extérieur du toit Il est, bien sûr, très fortement déconseillé de monter sur le toit seul pour contrôler visuellement le toit ! Vous pouvez utiliser une échelle pour les enrouler un peu, mais ne grimpez pas sans l’aide d’un professionnel comme couvreur ou charpentiers dessus.

Par exemple, une astuce très simple consiste à regarder le toit avec des jumelles, ce qui vous permet d’analyser les détails sous toutes les coutures.

Voici les principales étapes d’une inspection visuelle externe :

  • Nous vérifions d’abord la crête, c’est-à-dire la ligne au sommet du toit, ce qui permet de connecter les deux côtés. Il doit être droit et droit, sans bosses ou retards inexplicables.
  • Vérifiez l’état des gouttières. Ils indiquent souvent l’état général du toit : s’ils tombent ou ont des attaches douteuses, cela est dû au fait que l’entretien n’a certainement pas été étroitement surveillé. En outre, ils sont souvent coûteux à remplacer !
  • Examinez les joints et la maçonnerie d’une cheminée ou d’une connexion à un autre toit à côté de la maison. Il doit être étanche et bien fait s’il y a trop forte infiltration arrive.
  • Trouvez différentes tuiles des autres. Il n’est pas un problème de remplacer régulièrement les carreaux sur une auvent, mais c’est une bonne occasion de poser des questions au propriétaire pour voir s’il est au courant du sujet.

Contrôle intérieur

Revue interne du cadre et des carreaux Ensuite, demandez d’accéder au grenier ou au grenier de la maison pour voir le fond du toit et l’état du cadre. L’idéal est d’y accéder sous un grand soleil pour détecter facilement les infiltrations de lumières ou de tuiles (ou feuilles d’ardoise). Cette inspection visuelle est importante : plus il y a de trous ou d’infiltration, plus l’étanchéité et l’isolation sont faibles.

Si vous en avez envie, vous verrez une constellation d’étoiles blanches dans Regarder le toit de l’intérieur, il doit être complètement renouvelé : il y a trop de fuites.

Ensuite, jetez un oeil à l’étage avec exactement sur une lampe de poche : les infiltrations d’eau laissent toujours des traces. Si vous voyez de la sciure de bois sur le sol, c’est un mauvais signe et vous devez surveiller attentivement le cadre, qui est certainement rongé.

Enfin, déplacez votre main sur les barres pour voir si elles sont sèches. Sinon, cela signifie que le toit n’est pas parfaitement scellé…

Obtenez de l’aide d’un professionnel…

Couvreur sur un toit Malgré tous ces conseils, il est possible de manquer un élément important lors de l’exécution de vos contrôles. Et compte tenu du budget de réaménagement d’un toit, nous ne pouvons que vous conseiller d’être assisté par un professionnel pour l’étudier de n’importe quel point de vue. Même si la durée de vie d’un toit est généralement d’environ 30/35 ans avec les matériaux d’aujourd’hui, personne n’est à l’abri de l’usure prématurée.

Un couvreur indépendant ou un menuisier a sur toutes les connaissances pour vérifier le toit, mais aussi sur l’équipement nécessaire à monter sur le toit, s’il a des doutes sur un point particulier. Après tout, il peut vous conseiller sur les technologies plus récentes pour améliorer l’isolation thermique ou la ventilation d’un toit, ainsi que sur la sélection des matériaux, si vous voulez effectuer quelques travaux…

Auteur : MarcP.

Partager.