Location de bureau : posez-vous les bonnes questions

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La location de bureaux est une solution à privilégier afin de réduire les investissements de départ. Elle permet aussi de garantir la prospérité de ses activités professionnelles, et ce, dans les plus brefs délais. Le local à louer doit, évidemment, être choisi avec soin pour qu’il puisse répondre à vos besoins. Voici les bonnes questions à se poser selon https://immobilier.cushmanwakefield.fr.

Quel type de bureau louer ?

Le type de bâtiment à louer dépend aussi bien de votre budget que de la nature de vos activités. Vos attentes et vos projets dévolution doivent également être pris en compte. Les espaces de coworking sont, par exemple, recommandés si vous n’avez que des besoins ponctuels. Pour une start-up, le mieux est de se tourner vers une pépinière au sein d’une société afin d’économiser. Enfin, les centres d’affaires et les grands immeubles vous conviennent parfaitement si vos activités sont florissantes.

Lire également : Portage immobilier expliqué : avantages et processus détaillé

Où louer un local professionnel ?

Il va sans dire que votre futur lieu de travail doit être situé à proximité de votre domicile. En effet, il n’est pas raisonnable de devoir parcourir des dizaines ou des centaines de kilomètres pour vous rendre à votre bureau surtout en cas d’urgence. Le quartier dans lequel le local se trouve est également important. La sécurité de vos collaborateurs en dépend, notamment si ceux-ci doivent rentrer tard le soir. Évidemment, l’accessibilité des lieux en transports en commun est un critère déterminant si toute votre équipe n’est pas véhiculée. 

Quel type de bail choisir ?

Dans le cadre d’une location de bureaux, vous avez le choix entre plusieurs baux. Le bail commercial est à prioriser si vous cherchez la stabilité. Il s’agit d’un contrat valide pendant au moins 9 ans. Néanmoins, vous avez le droit de rompre l’entente au bout de 3 ou 6 ans. Le bail professionnel, quant à lui, est recommandé pour les professions libérales. La rupture de ce contrat censé durer 6 ans peut être demandée à tout moment. Pour terminer, le bail de courte durée convient aux TPE ou PME. Il est valable pendant 2 ans au maximum.

Lire également : Immobilier locatif : stratégies pour générer un revenu passif efficacement

Comment évaluer les coûts de location d’un bureau ?

La location de bureaux représente un coût important pour les entreprises, qu’il s’agisse d’une petite ou grande structure. Il est donc nécessaire d’évaluer au préalable les coûts liés à cette opération.

Le loyer n’est pas le seul élément à prendre en compte dans l’évaluation des coûts de location d’un bureau. Les charges locatives représentent elles aussi une part importante du budget. Elles comprennent notamment les dépenses liées à l’entretien de la copropriété, comme le nettoyage des parties communes, l’électricité et l’eau.

Lorsqu’on loue un bureau, il peut être nécessaire de réaliser certains aménagements pour que celui-ci réponde aux besoins spécifiques de son entreprise. Ces travaux peuvent être pris en charge par le propriétaire ou bien à la charge du locataire. Vous devez étudier précisément ces travaux avant toute signature du contrat.

C’est certainement un critère primordial dans le choix des bureaux : leur emplacement géographique a une incidence sur leur prix mais aussi sur le temps et les frais engendrés par les déplacements professionnels qui lui sont associés (notamment si vous recevez régulièrement vos clients).

Toutefois, selon votre activité professionnelle, la taille ainsi que la répartition spatiale interne de vos locaux doivent aussi être étudiées. Les métiers de commerce ou le service client requièrent un espace d’accueil confortable pour les clients et visiteurs, tandis que les salles de réunion sont indispensables aux entreprises organisant des rendez-vous très fréquemment.

Un dernier point à ne pas négliger lors du calcul final est la TVA récupérable qui peut représenter une économie intéressante selon votre activité professionnelle. Dans ce cas précis, vous pouvez retrancher la TVA payée sur vos loyers et charges des montants facturés à vos propres clients.

En prenant en compte tous ces éléments, vous pourrez évaluer précisément les coûts liés à la location de bureaux avant toute signature de contrat. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un expert en immobilier professionnel si besoin est.

Les avantages et inconvénients de la location de bureau en coworking

La location de bureau en coworking est une solution de plus en plus prisée par les travailleurs indépendants et les petites entreprises. Cette formule permet d’avoir accès à un espace de travail partagé, avec des espaces communs comme la salle de réunion ou la cafétéria.

Les avantages du coworking sont nombreux. D’abord, il permet aux entrepreneurs individuels et aux TPE/PME d’éviter des coûts fixes importants liés à l’installation dans un local professionnel dédié. Effectivement, le loyer est souvent moins cher que pour une location classique car les coûts sont mutualisés entre plusieurs locataires.

Le coworking offre aussi un environnement stimulant pour travailler au quotidien : échanger avec d’autres professionnels favorise les rencontres et peut aboutir à des collaborations fructueuses voire à l’élaboration de projets communs.

Cette formule présente aussi quelques inconvénients, pensez à bien les prendre en compte avant toute décision définitive. On peut notamment mentionner le manque d’intimité qui caractérise ce type d’espace : si vous travaillez sur des données confidentielles, cela pourrait poser problème.

Il y a aussi le bruit ambiant qui peut être perturbant selon votre activité professionnelle (téléprospection par exemple). Il faut bien sûr savoir faire preuve d’adaptabilité quand on loue un poste en coworking !

Autre désavantage : la question du temps passé sur place. Si vous avez besoin de passer beaucoup de temps assidûment dans vos bureaux ou encore que vous travaillez la nuit, cette solution n’est pas forcément la plus appropriée. Les espaces de coworking ont des horaires d’ouverture fixes, ce qui peut ne pas convenir à tout le monde.

Pensez à bien prendre en compte que la location de bureau en coworking implique un renoncement partiel à sa propre identité visuelle (logo et charte graphique). Le coworking se caractérise par une vision « communautaire » où l’identité commune est celle du lieu plutôt que celles des entreprises individuelles.

Le choix entre une location de bureau traditionnelle ou en coworking dépendra donc essentiellement des besoins et attentes spécifiques de votre entreprise ou de vous-même. La flexibilité offerte par le second cas peut s’avérer être un atout majeur pour certains mais il faudra aussi faire preuve d’une grande adaptabilité ainsi qu’être conscient des contraintes associées à cet environnement particulier.

Partager.