Location de bureau : posez-vous les bonnes questions

0

La location de bureaux est une solution à privilégier afin de réduire les investissements de départ. Elle permet aussi de garantir la prospérité de ses activités professionnelles, et ce, dans les plus brefs délais. Le local à louer doit, évidemment, être choisi avec soin pour qu’il puisse répondre à vos besoins. Voici les bonnes questions à se poser selon https://immobilier.cushmanwakefield.fr.

Quel type de bureau louer ?

Le type de bâtiment à louer dépend aussi bien de votre budget que de la nature de vos activités. Vos attentes et vos projets dévolution doivent également être pris en compte. Les espaces de coworking sont, par exemple, recommandés si vous n’avez que des besoins ponctuels. Pour une start-up, le mieux est de se tourner vers une pépinière au sein d’une société afin d’économiser. Enfin, les centres d’affaires et les grands immeubles vous conviennent parfaitement si vos activités sont florissantes.

A découvrir également : Pourquoi investir dans des bureaux ?

Où louer un local professionnel ?

Il va sans dire que votre futur lieu de travail doit être situé à proximité de votre domicile. En effet, il n’est pas raisonnable de devoir parcourir des dizaines ou des centaines de kilomètres pour vous rendre à votre bureau surtout en cas d’urgence. Le quartier dans lequel le local se trouve est également important. La sécurité de vos collaborateurs en dépend, notamment si ceux-ci doivent rentrer tard le soir. Évidemment, l’accessibilité des lieux en transports en commun est un critère déterminant si toute votre équipe n’est pas véhiculée. 

Quel type de bail choisir ?

Dans le cadre d’une location de bureaux, vous avez le choix entre plusieurs baux. Le bail commercial est à prioriser si vous cherchez la stabilité. Il s’agit d’un contrat valide pendant au moins 9 ans. Néanmoins, vous avez le droit de rompre l’entente au bout de 3 ou 6 ans. Le bail professionnel, quant à lui, est recommandé pour les professions libérales. La rupture de ce contrat censé durer 6 ans peut être demandée à tout moment. Pour terminer, le bail de courte durée convient aux TPE ou PME. Il est valable pendant 2 ans au maximum.

Lire également : Comment changer de conseil syndical ?

Partager.