Comment investir dans l’immobilier ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Investir dans l’immobilier peut être très rentable, surtout lorsqu’il s’agit d’un bien immobilier en construction ou d’un bien immobilier neuf. Toutefois, une question intéressante reste d’actualité : comment réalise-t-on un bon investissement dans l’immobilier ? On en parle dans cet article.

Comment bien investir dans le domaine de l’immobilier ?

Avant de procéder à un investissement dans l’immobilier, l’investisseur doit tenir compte de plusieurs critères, dont l’emplacement du bien qu’il convoite. Par exemple, il est important qu’il recherche un environnement qui n’ait pas de vis-à-vis. Aussi, avant d’entreprendre des démarches, l’investisseur doit se renseigner auprès de la mairie pour en savoir plus sur les potentielles constructions autour de la future propriété. S’il est question d’un bien locatif, il faudra investir dans une zone ayant un marché attractif. Une zone affluente serait intéressante.

A voir aussi : Quel budget pour acheter un château ?

Par ailleurs, l’investisseur aura à choisir entre l’ancien et le neuf. L’avantage en ce qui concerne le neuf, c’est que la fiscalité y est beaucoup plus avantageuse. C’est également un type de logement assez fonctionnel parce qu’il répond aux normes sur le plan environnemental ainsi que sur le plan thermique. Aussi, l’investisseur bénéficie de la réduction des frais de notaire en achetant dans le neuf contrairement à un investissement dans l’ancien.

Pour ce qui est du mode de financement, il est préférable de contracter un prêt immobilier, même si l’investisseur a la possibilité de solder au comptant. De plus, la surface du bien joue un rôle intéressant dans la prise de décision. Plus la surface est grande, plus l’investisseur pourra envisager de percevoir une somme de loyer conséquente.

A lire en complément : Vente d’un bien immobilier : comment procéder ?

Procéder à un investissement dans l’immobilier sans apport

Lorsqu’on parle d’apport, il s’agit d’une certaine somme d’argent qui permet à l’acheteur de financer une partie de l’acquisition du bien, au comptant. Ce premier apport permet aux investisseurs de bénéficier de prêts immobiliers avantageux. Pour cause, l’apport est un véritable gage de solvabilité. Par contre, on peut bénéficier d’un prêt sans apport lorsqu’on décide d’investir dans un logement destiné à la location. Ceci, à cause des revenus locatifs envisagés.

Pour bénéficier d’un prêt sans apport, l’investisseur doit faire de son mieux pour présenter à la banque un projet assez solide ainsi qu’un dossier fiable. Le bien doit alors bénéficier de prestations de qualité et doit être très bien situé. Il peut s’agir d’une résidence de service ou encore d’une résidence estudiantine. Ici, le taux d’endettement pour un prêt immobilier sans apport est calculé selon les revenus de l’acquéreur, ainsi que ses dépenses. Ce taux devra représenter 33 % des ressources dont dispose l’investisseur.

L’immobilier locatif, un bon choix d’investissement

L’immobilier locatif présente de nombreux avantages. Le premier, c’est que la fiscalité est vraiment attractive. Investir dans l’immobilier locatif permet de bénéficier d’une bonne réduction d’impôts. De même, on arrive à se constituer un excellent capital-retraite qui vient des loyers perçus. Toutefois, comme mentionné plus haut, la localisation du bien devra être bien analysée. Il ne faudra pas investir dans un immeuble situé dans un marché locatif saturé.

Si l’investisseur décide de prendre du neuf, il bénéficie automatiquement des avantages fiscaux du bien immobilier neuf que propose la loi Pinel. Il faut juste être situé dans certaines zones spécifiques à cet effet. Les biens anciens que l’on rénove offrent également des taux de fiscalité très avantageux.

Partager.